Qui sommes-nous, que faisons-nous?

Nous contacter : contact@apepa.blog

Photos : La chapelle Saint-Pierre de Mirbel (Biéville Quétiéville) dans la lumière hivernale (Photo David de Gaalon)

Nous sommes un groupe de personnes engagées dans la protection et la mise en valeur des petites églises du Pays d’Auge. Nous avons constaté que le patrimoine des petites églises rurales suscite toujours un attachement certain et nous avons fortement ressenti une soif de réappropriation de l’héritage matériel et immatériel des générations précédentes.  Tous ont conscience que l’existence de ces petites églises est menacée, et qu’avant qu’il ne soit trop tard, il faut les faire vivre et les valoriser. Comment? Tout simplement en les ouvrant! Pour commencer sous forme d’itinéraires de découvert, car on aime ce qu’on connait et on protège ce qu’on aime. De tels itinéraires existent dans les régions françaises à vocation touristique…. mais pas en Pays d’Auge,  où on  restaure les églises pour bien souvent les refermer aussitôt, sans indiquer la plupart du temps  la possibilité de se les faire ouvrir. Les principaux intéressés par ce patrimoine, qui leur appartient, n’y ont pas accès, alors on passe à autre chose… Jusqu’aux prochains travaux qui incomberont à la génération suivante, laquelle, ignorant la valeur de ce patrimoine, ne comprendra plus l’utilité de le préserver, et l’histoire s’arrêtera là.

Création en avril 2019 de l’Alliance pour le Patrimoine des Églises en Pays d’Auge

Le petit groupe initial et d’autres bénévoles venus nous rejoindre se lancent et créent en avril 2019 l’Alliance pour le patrimoine des églises en Pays d’Auge afin de continuer à écrire l’histoire de ces petites églises et surtout écrire leur avenir. Pour cela, nous souhaitons fédérer des énergies qui existent bel et bien mais peinent à dépasser le cadre communal.

Et pourtant, la richesse humaine est là et c’est bien l’essentiel : nous sommes tous des bénévoles enthousiastes et passionnés par leurs petites églises! Entendons-nous bien : nous ne sommes pas de perpétuels quémandeurs de subsides car nous ne nous substituons pas aux associations existantes. Celles-ci, du mieux qu’elles le peuvent, et souvent fort bien, protègent, restaurent et animent leurs églises. Nous ne nous substituons pas non plus aux communes propriétaires légales, qui assurent l’entretien de leurs églises non seulement parce que ce sont des biens publics, mais aussi parce que les élus continuent de manifester à ces lieux un attachement tout particulier. Nous pensons que c’est en nous concertant que nous pourrons proposer tout simplement pour commencer des programmes d’ouvertures de ces petites églises, durant la saison touristique.

Notre but est donc de les ouvrir, ces petites églises, car les laisser fermées, c’est les condamner à mourir dans l’oubli comme tant d’autres déjà avant elles. C’est en les ouvrant que peut s’enclencher le processus d’appropriation de ce patrimoine.

Nous avons la conviction que nous mourrons peu à peu de froid si s’éteignent ces humbles et innombrables lumières culturelles et spirituelles du Pays d’Auge.

Adhérer à l’APEPA en 2021

Nous ne sommes pas de perpétuels quémandeurs de subsides… Cependant, nous avons sollicité une subvention pour financer une brochure détaillant nos circuits de l’été, des affiches pour ces circuits, et peut-être du matériel signalétique pour les églises qui participent à des expositions que nous organisons. Rien n’est acquis d’avance, car l’obtention d’une subvention suppose un minimum d’autofinancement qui confirme l’intérêt des adhérents. Aussi modeste que soit cet apport, c’est le témoignage indispensable de notre engagement collectif.

Ce sont les associations de protection des églises qui adhèrent à l’APEPA. La cotisation est de 20 euros par association. Les individuels bénévoles désireux de nous aider sont les bienvenus et ne paient pas de cotisation. Ils s’impliquent à quelque titre que ce soit dans la valorisation du patrimoine des petites églises et font bénéficier l’APEPA de leurs conseils et de leur expertise. Ils nous sont précieux!

Nous vous remercions de nous manifester votre soutien en nous renvoyant le bulletin d’adhésion ci-dessous :

Télécharger ici le bulletin d’adhésion 2021 à l’APEPA, pour les associations et pour les personnes individuelles

Qu’avons nous fait depuis avril 2019?

« Eglises ouvertes », été 2019

Neuf petites églises ont ouvert leurs portes au public au cours d’après-midis portes ouvertes. Dans chaque église étaient présents des bénévoles pour répondre aux questions des visiteurs. Parfois, ce sont ces derniers, le plus souvent originaires de la région, qui nous ont appris des choses, raconté des anecdotes, et aussi signalé des difficultés d’accès (ce qui n’a rien d’étonnant, la plupart de « nos » églises étant nichées au bout de petits chemins). Ce premier essai d’ouverture des églises ayant été un succès, nous nous sommes promis de recommencer!

« Voir les crèches », Noêl 2019

Nous remercions vivement tous les bénévoles des églises qui ont participé en faisant des crèches et en assurant des horaires de visite.

Une crèche, parmi toutes les autres…
Comment sécuriser les églises?

Dans ce but, Mme Corinne Lecourt, déléguée Patrimoine de l’Agglomération Lisieux-Normandie et l’APEPA ont organisé trois rencontres successives avec les élus et les associations patrimoniales, le 21 septembre 2019 à Mézidon-Canon, le 8 novembre à Fauguernon, et le 5 février à la salle paroissiale de la cathédrale de Lisieux.

Nous remercions pour leur accueil et leur disponibilité M. François Aubey et Mme Jocelyne Benoist à Mézidon-Canon, salle Jean-Vilar ; M. Serge Tougard à l’église de Fauguernon ; et le père Bertrand Lestien à l’Accueil Cathédrale de Lisieux.

A consulter :

Compte-rendu de la réunion à Fauguernon

Quel devenir pour les églises du Calvados?

Guide d’information à l’usage des propriétaires publics et privés, sur la sécurité des biens culturels

Solutions techniques

Et aussi, des éléments de réflexion sur des problèmes patrimoniaux

Une église, un potentiel, quel projet?

Patrimoine et environnement rapport du Sénat, juin 2020

A la salle Jean-Vilar à Mézidon

A l’église de Fauguernon, le 8 novembre 2019

Le Père Bertrand Lestien accueillant les participants lors de la troisième Rencontre sur la sécurisation des églises, le 5 février 2020

Lumières de l’été 2020

Les visites de l’été 2020, que nous avons intitulées « Lumières de l’été », se trouvaient dans le secteur ci-dessous du Pays d’Auge. Mais le Pays d’Auge est plus vaste que cela et recèle bien des pépites ignorées… Nous préparons les visites de la belle saison 2021…

Le coeur du Pays d’Auge, où se trouvent les églises qui ont participé aux circuits 2020 de l’APEPA

Et pour finir, les mentions légales. En fait, on ne sait pas trop comment ça marche, alors on vous en parle…

Conformément au Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) :

  • Mentions propres au blog d’un particulier : Créateur : Mariette Meunier, 51 boulevard de Beauséjour 75016 Paris, tel : 06 22 74 30 95 Hébergeur du site internet : word Press.com
  • Mentions relatives à l’utilisation de cookies : ce blog n’utilise pas de cookies
  • Mentions relatives à l’utilisation des données personnelles :
  1. Coordonnées d’un point de contact sur les questions de protection des données personnelles : Mariette Meunier
  2. Finalité poursuivie par le traitement auquel les données sont destinées : informations sur le patrimoine matériel et immatériel des églises du Pays d’Auge, à l’usage exclusif de l’APEPA. L’APEPA s’engage à ne pas faire un usage commercial de ces données personnelles collectées, à ne pas les céder à un tiers et à ne les conserver que pendant une durée limitée à la finalité du traitement.
  3. Destinataires ou catégories de destinataires des données : toute personne curieuse d’art et de culture
  4. Droits d’opposition, d’interrogation, d’accès et de rectification : conformément à la règlementation en vigueur en matière de protection des données personnelles, les internautes disposent d’un droit d’opposition et de limitation du traitement, ainsi qu’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de portabilité des données les concernant. Ces droits peuvent être exercés auprès de la Présidente de l’APEPA, par simple mail et, en cas de contestation, auprès de la Commision Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).
  5. Base juridique du traitement des données : consentement éclairé, actif, univoque et spécifique des personnes concernées.

PS : Si vous avez lu jusqu’ici, vous apprendrez encore que pour être tout à fait en règle, il vous faut prendre connaissance de ce formulaire et le renvoyer à contact@apepa.blog! Maintenant, si vous avez une autre méthode pour s’acquitter de ces obligations, je suis preneuse et serais ravie de vous rencontrer pour apprendre la bonne technique! mariette.meunier@gmail.com

Mariette Meunier, Présidente de l’APEPA

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close