Des brassées de fleurs, de fruits et de feuillages

Les fleurs, les fruits, les feuillages des quatre saisons se faufilent discrètement ou se montrent en somptueuses brassées dans les petites églises du Pays d’Auge. On les aime, d’abord pour leur beauté, leur fraîcheur et leur gaieté. Et aussi pour leur symbolisme très ancien.

Les neuf églises de l’opération « Eglises ouvertes en Pays d’Auge » seront ouvertes samedi 5 octobre de 14h30 à 17h. Saurez-vous trouver dans lesquelles des neuf églises ont été prises ces 5 photos?

Voici la solution :

1 :

Détail du devant d’autel à Sainte Croix de Bissières (XVIIIe siècle)

La tradition de poser des tissus précieux sur les tables remonte à l’Antiquité. Les premières romaines chrétiennes semblent avoir donné leurs vêtements brodés pour couvrir l’autel sous un linge blanc immaculé. Ces premières étoffes venaient souvent d’Orient, portant un décor de griffons, entrelacs ou fruits. Le tissu va ensuite porter un décor qui symbolisera le Christ ou la Vierge Marie ou l’Eglise dans son ensemble

La feuille d’acanthe

C’est un motif qui remonte à l’antiquité. Il symbolise la persévérance, le triomphe sur les épreuves de la vie et de la mort. Elle dit l’amour éternel, l’élévation de notre âme vers le divin. Plus sa feuille se déploie et s’ouvre, plus les épreuves seront vaincues et transformées en gloire. Ici, on voit deux feuilles d’acanthe très épanouies.

Le bouquet avec épis de blé, raisin et fleurs

Tous ces éléments sont des symboles de Marie ou du Christ :

Le blé et le raisin sont des symboles eucharistiques. Ils représentent le pain de la dernière Cène et le vin, sang du Christ

La rose Attribut d’Aphrodite dès l’Antiquité, elle devient celui de Marie. Si elle est blanche c’est la pureté, la virginité de Marie, si elle est rose et sans épines c’est l’amour de Marie « rose sans épines » des litanies de la Vierge, si elle est rouge c’est le martyre, le sang versé, le symbole de la coupe qui avait servi lors de la Cène et a ensuite recueilli le sang du Christ mourant. Elle est souvent remplacée dans cette fonction par la tulipe à partir du XVIIe, dont la forme de calice est plus parlante.

2 :

Détail du devant d’autel à Saint-Roch de Montreuil

Ce devant d’autel est du XVIIIe siècle. Il provient de l’abbaye du Val Richer, qui avait été pillée à la Révolution. Les paroissiens ont pu récupérer les éléments de mobilier actuellement visibles dans l’église : le retable du maître-autel avec son panneau central représentant la Trinité divine et la Trinité terrestre, les boiseries du choeur, le tableau de « La lactation de la Vierge » (Saint Bernard recevant un trait de lait du sein même de la Vierge, symbole de l’éloquence de saint Bernard, dite douce comme du lait).

3 :

Devant d’autel à Saint-Pierre du Breuil

Deux motifs complémentaires : Les deux clés nouées, la tiare à trois couronnes

En général, le noeud symbolise l’union et, comme la cordelette dès la civilisation égyptienne, il est signe d’immortalité. Sur ce devant d’autel, le nœud et les clés renvoient aux paroles de Jésus à Pierre : « Je te donnerai les clés du royaume des cieux. Ce que tu lieras sur terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur terre sera délié dans les cieux ».

Les clefssymbolisent le pouvoir délégué à Pierre, et donc à l’Eglise, par Jésus-Christ. En vertu du pouvoir des clés, la tiare à trois couronnes (motif à droite) symbolise le triple pouvoir du pape, successeur de saint Pierre : pouvoir spirituel, pouvoir temporel (lier, délier),  pouvoir d’enseignement (docteur suprême de l’Eglise).

Au delà d’une simple représentation de saint Pierre, on se trouve ici en présence de l’affirmation du pouvoir de la papauté, peut-être à un moment où celui-ci était contesté ? C’est en tout cas un des soucis de la Contre Réforme catholique, face à la Réforme protestante.

 L’acanthe et l’olivier    

L’acanthe est un symbole de persévérance, de triomphe sur les épreuves de la vie et de la mort. Elle est le symbole de l’amour éternel, l’élévation de notre âme vers le divin. Plus sa feuille se déploie, s’ouvre, plus les épreuves seront vaincues et transformées en gloire.

Depuis l’Antiquité, l’olivier est chargé de signification symbolique. La  déesse Athéna le fit sortir de terre, et il devint le symbole d’Athènes. Il représente la force et la victoire, la sagesse et la fidélité, la richesse et l’abondance. Et surtout la paix. L’olivier est aussi une des plantes les plus citées dans la Bible, où la colombe lâchée par Noé après le Déluge revint tenant en son bec un rameau d’olivier, après avoir trouvé une terre émergée. Dans le judaïsme et le christianisme, l’huile d’olive est utilisée pour les onctions sacramentelles.

Le détail décoratif inédit est qu’ici, les rameaux d’olivier sortent de la feuille d’acanthe. Une interprétation possible serait, dans la lignée de l’affirmation du pouvoir du pape, l’affirmation que de l’Eglise découlent la paix  la force et l’immortalité.

4 :

Le devant d’autel (autel latéral nord) de Saint-Germain-de-Grandouet

Un décor inhabituel dans le médaillon central, et des fleurs symboliques de part et d’autre.

La rose. Attribut d’Aphrodite dès l’Antiquité, elle devient celui de Marie. Si elle est blanche c’est la pureté, la virginité de Marie. Si elle est rose et sans épines c’est l’amour de Marie « rose sans épines » des litanies de la Vierge. Si elle est rouge c’est le martyre, le sang versé, le symbole de la coupe qui avait servi lors de la Cène et a ensuite recueilli le sang du Christ mourant.

La tulipe. Elle remplace souvent la rose rouge dans sa fonction à partir du XVIIe siècle. Sa forme de coupe évoque davantage le calice et le sang du Christ, principe de vie.

Le nœud. Il peut signifier une épreuve à surmonter. Il est union et, comme la cordelette dès la civilisation égyptienne, est signe d’immortalité.

La couronne circulaire. C’est l’image de la perfection, de l’harmonie et de l’absolu car c’est une forme parfaite, sans début ni fin ni orientation. C’est la souveraineté et la puissance divine alors que le carré c’est la terre. S’ajoute ici un symbole de victoire car elle est tressée de laurier. C’est la victoire des martyrs, un signe de salut.

Le paysage. Un fleuve qui serpente : ce peut être le rappel de l’eau du baptême qui lave de la faute, celui à 4 bras du Jardin d’Eden, celui dont la course à obstacles de la vie humaine ne s’arrête pas, celui qui jaillit du trône de l’Agneau

la montagne : Symbole d’ascension spirituelle, celle-ci est l’élément stable qui lie les mondes divin et terrestre, entourée de lumière et sans nuages.

 Les rochers symbolisent la force, la protection divine « Dieu est mon roc ». Sur l’apôtre Pierre est bâtie l’Eglise.

Les oiseaux sont aussi le lien entre terre et ciel ; ce sont souvent les images de l’âme.

 Les arbres sont toujours source de lecture : Leurs racines les lient à la terre, leur cîme au ciel ; à feuilles caduques ils symbolisent la renaissance et le cycle de vie, à feuilles persistantes ils sont symboles d’éternité. Ils sont nombreux dans la Bible, de l’Arbre de la connaissance à la Croix et à celui de Jessé. Ceux du centre sont curieux un arbre mort semble lié à un arbre vivant. Serait-ce le nouveau  testament qui jaillit de l’ancien testament ?

5 :

Détail des boiseries du maître-autel à Saint-Laurent de la Pommeraye

La feuille d’acanthe : c’est un motif qui remonte à l’antiquité. Il symbolise la persévérance, le triomphe sur les épreuves de la vie et de la mort. Elle dit l’amour éternel, l’élévation de notre âme vers le divin. Plus sa feuille se déploie et s’ouvre, plus les épreuves seront vaincues et transformées en gloire. Ici, on voit un superbe enroulement de feuille d’acanthe, avec sa polychromie rouge et jaune.

L’or et le bleu : Les couleurs sont aussi importantes que le décor !

Or  – monde spirituel,  la vertu,

Bleu – la fidélité, le recueillement devant Dieu et la contemplation, couleur des cieux, associée à Marie

2 réflexions sur « Des brassées de fleurs, de fruits et de feuillages »

  1. Merci Gérard, mais que ferions-nous sans les amoureux des églises, qui viennent donner leur temps et partager leurs connaissances lorsque les églises sont ouvertes?

    J'aime

  2. Super Mariette

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close