Jeudi 22 août 2019 « Les chemins des églises ouvertes » 14e édition

Aquarelle de Jean-Paul Pineau : l’église de la Pommeraye

La 14e édition des Chemins des églises ouvertes aura lieu jeudi 22 août. Rendez-vous à 14h sur le parking de l’église Saint-Loup-de-Fribois pour organiser le co-voiturage, ou bien aux heures indiquées devant chaque église du circuit. Grands et petits, venez tous, librement. Vous êtes les bienvenus pour découvrir ces petites églises du Pays d’Auge!

Eglise de Hotot-en-Auge
Eglise de Brocottes
Eglise du Ham

Voir le circuit précédent : 13e édition, le 20 juin 2019

L’église Sainte-Croix de Montpinçon

Par sa position, à flanc de colline, la vue de l’église s’étend sur quelques 60 kilomètres face à l’immense étendue de plaine Caen-Falaise. Certainement très ancienne, l’église a été profondément remaniée au fil des siècles et les restaurations successives n’ont rien laissé de la construction primitive. 

L’intérieur a la particularité d’être entièrement garni de boiseries. La pièce maîtresse du mobilier est un surprenant orgue à cylindres classé au titre des Monuments Historiques. Contrairement à un orgue classique, il est dépourvu de claviers. L’organiste tournait une manivelle pour rechercher les airs sur des cylindres de bois cloutés. Il est encore aujourd’hui en état de marche. 

Un tableau de Sainte Wilgeforte orne le bas de la nef (un autre est conservé dans la sacristie). La croyance populaire voulait également que cette Sainte guérisse les maux d’estomac. 

Au XIXe siècle et jusque vers 1950 avait lieu à Montpinçon, le troisième dimanche de juillet, un grand pèlerinage qui rassemblait de nombreuses personnes venues demander à Sainte Wilgeforte la guérison des enfants « malingres », rachitiques ou anorexiques. Les pèlerins offraient des pains qui, après bénédiction au cours de la grand-messe, étaient distribués aux pauvres. Après la guerre de 1939-1945, ce pèlerinage fut de moins en moins suivi et tomba en désuétude pour disparaître à la décennie suivante. 

A proximité : la forêt de Montpinçon, les Manoir de Meautry, du Marescot ou de la Roque, le hameau et le site du Billot.

Arcisse de Caumont décrit l’église Sainte-Croix, dans le cinquième volume de Statistique Monumentale du Calvados :

« L’église de Montpinçon est bâtie sur une éminence de sable vert qui domine les vallées voisines. quoiqu’elle soit elle-même dominée par des plateaux de craie verte. Du cimetière on aperçoit au loin la plaine, à l‘ouest et au nord-ouest. Cette église est sans intérêt; les appareils sont trop peu caractérisés pour permettre d’indiquer une date, et ils ont été refaits en grande partie; les murs paraissent avoir été exhaussés. Une porte toute moderne s’ouvre à l’ouest, au milieu de plusieurs contreforts; elle est surmontée de l’écu de France. Cette église ressemble, du reste, a toutes les autres. La tour est aussi en bois , couverte d’ardoises. Une sacristie en bois avec remplissage de mortier est appliquée sur le chevet. L’église de Montpinçon est sous l’invocation de la Sainte Croix. Le duc de Normandie nommait a la cure au XIV’ siècle. Depuis cette époque ce droit fut exercé par le roi jusqu’à la Révolution , c’est pourquoi l’écusson de France a été rétabli sur la porte occidentale. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close