Samedi 27 juillet, découverte du patrimoine autour de Cambremer

Eglise Saint-Germain de Grandouet, façade Sud

Rendez vous à 14h , samedi 27 juillet, parking de l’Europe à Cambremer

Le Site Remarquable du Goût de la Route du Cidre de Cambremer organise un petit circuit comprenant la visite exceptionnelle du Manoir du Bais, puis celle de l’église de Grandouet avant de se terminer par la visite des caves cidricoles du Manoir de Grandouet.

Le manoir du Bais
Les caves de Grandouet
Le retable et le maître-autel de Saint-Germain de Grandouet

L’ église Saint Germain de Grandouet date du XIIème et XVème siècle. Une association de sauvegarde a été créée dont l’objectif est la « mise en valeur de l’Eglise et plus largement du patrimoine paysager et bâti de Grandouet ».Des travaux sont à prévoir et à réaliser pour assurer la conservation du bâtiment.Autel et retable du XVIIIème siècle, fonds baptismaux octogonaux, statue en terre cuite.

Pour s’y rendre quitter Cambremer par le CD 101, puis à 1 km, tourner à droite direction Grandouet.

Fête Patronale : Saint Gorgon le 2ème dimanche de septembre

Arcisse de Caumont : « L’église de Grandouet appartient au premier style ogival des campagnes du Pays-d’Auge. La nef et le choeur se composent chacun de deux travées ; les murs sont couronnés d’une corniche en pierre et de modillons à figures qui, tous, ont été mutilés intentionnellement au marteau à une époque qui ne paraît pas ancienne. Le choeur est en retrait sur la nef. Le chevet, droit, était percé de trois lancettes étroites et longues, dont une, celle du milieu, est plus élevée que les autres; elles ont été bouchées par suite de l’établissement de l’autel, mais on les voit très bien dans la sacristie, addition moderne à pans appliquée sur ce chevet. Les fenêtres primitives des murs latéraux étaient toutes en forme de lancettes, étroites comme des meurtrières; plusieurs existent encore dans le mur septentrional; d’autres, quoique bouchées, peuvent encore être reconnues dans le mur du midi. De ce dernier côté, quatre fenêtres ont été substituées aux anciennes : deux pour la nef, deux pour le choeur. Trois de ces fenêtres sont ogivales, subtrilobées au sommet, et paraissent de la fin du XIVe. siècle ou du XVe. La quatrième est moins ancienne, probablement du XVIIe., et arrondie au sommet.
On accède au choeur, du côté du sud, par une porte à plein-cintre, garnie de moulures toriques. Cette archivolte reposait, de chaque côté, sur une colonne à chapiteaux allongés du XIIIe. siècle. 
Le portail occidental, ou entrée principale de l’église, est précédé d’un porche dont la charpente est intéressante, et probablement du XVe. siècle. Les panneaux de la porte sont eux-mêmes de cette époque ; ils occupent une baie à cintre surbaissé, surmonté d’un arc de décharge de forme ogivale : le tout sans ornements ni colonnes.
La tour, en bois et couverte en ardoise, se compose, comme la plupart de celles du pays, d’une flèche à base octogone reposant sur un carré.
Le pignon occidental de la nef a dû être réparé à diverses époques ; le pyramidion en pierre qui le surmonte porte la date 1700. » (A de Caumont 4-175)

Toutes les photos sont de Christian Bosshard

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close