Saint-Germain-de- Biéville

Eglise Saint-Germain, XVIIIe siècle, façade occidentale

Identification

Eglise paroissiale, confession catholique. Cette église est l’une des quatre églises de la commune nouvelle de Belle-Vie-en-Auge. Les autres églises sont : saint Martin de Quétiéville, saint Pierre de Mirbel et saint Loup de Fribois.

Propriétaire : Mairie, chemin des deux églises, 14270 Belle-Vie-en-Auge. Tel : 02 31 20 04 53, les lundis et vendredis après-midi (14h-17h)

Affectataire : diocèse de Bayeux-Lisieux, 1 rue Lambert-Léonard Leforestier Bayeux
http://www.bayeuxlisieux.catholique.fr

Prêtre affectataire : Père Eustache Adinsi . Tel : 06 17 85 09 44

Dédicace de l’église : Cette église est consacrée à Saint Germain, évêque d’Auxerre, au Ve siècle. Auxerre a été une « tête de pont » de l’évangélisation en terre celtique. C’est ainsi que saint Germain est un saint très populaire au moyen âge, et une dédicace d’église fréquente en Pays d’Auge.

1 – Localisation, renseignements sur l’accès, l’ouverture

Localisation 

Carte IGN pour localiser le hameau de Biéville en Auge

L’église, située en face de l’ancienne mairie, dans le hameau de Biéville en Auge, intégré à la commune nouvelle de Belle-Vie-en-Auge (14270). Elle est ceinte d’un enclos qui englobe également le cimetière, ainsi qu’une tombe de guerre du Commonwealth. La départementale 613 passe à proximité.

Fléchage  néant

Parking  petite place ombragée, avec table de pique nique, côté Est.

Panneau explicatif  néant.

Cimetière  toujours utilisé.

Ouverture aux visiteurs  Fermée en permanence

Se procurer la clef  sur demande, à la mairie de Belle Vie en Auge

2 – Environnement géographique 

Environnement d’anciens marais maintenant asséchés, entre la Dives et son affluent la Vie. Les cartes de Cassini font état de l’étendue des marais au XVIIIe siècle.

3 – Description de l’extérieur   

Description : époques et styles 

L’église du XVIIIe siècle est venue remplacer une, sinon deux églises des XVème et XVIème siècles, deux presbytères voisins, et actuellement propriétés privées,  étant signalés dans les documents datant de ces époques. De ce fait, l’église, relativement récente, est homogène car peu remaniée au fil du temps comme le sont souvent les édifices religieux plus anciens.

La façade est de style classique, avec deux contreforts de part et d’autre du portail principal.  Un  arc en plein-cintre s’inscrit dans un encadrement plus large, marqué par des pilastres (colonnes plates en légère saillie) et une corniche.  Le clocher, situé sur la façade Ouest, est surmonté d’une girouette (coq). A l’ange Sud Ouest, se blottit la tourelle du petit escalier à vis intérieur qui mène à la tribune.

L’église, orientée, est construite sur un plan allongé et se termine sur un chevet plat nettement plus étroit et plus bas que la nef. La sacristie est adossée en retrait du chevet du chœur.

Eglise Saint Germain, Nord Est

La nef et le choeur sont couverts d’une toiture à deux pans, celle de la sacristie est à trois pans. Il n’y a pas de transept et pas de modillons. Les murs sont entièrement revêtus d’un enduit protégeant l’appareil. L’église est entourée de son cimetière.

Classement : pas de classement pour l’extérieur

Evènements : suite à la tempête de 1999 qui a endommagé l’église et son clocher, l’édifice a bénéficié d’importants travaux de rénovation, financés par la Fondation du Patrimoine, la commune de Biéville-Quétiéville, des donateurs privés, et  l’association Saint-Germain,

4 – Quelques particularités, des anecdotes 

« Reconstruite à la place d’une église plus ancienne d’où proviennent les deux tabernacles des autels latéraux- l’église Saint-Germain-de Biéville était une paroisse étendue – huit à neuf cents hectares  et sa population agricole assez nombreuse ; la paroisse était divisée en deux parties – qu’on appelait alors des « portions » -, chaque portion, bien distincte, avec son curé et son presbytère. Le seigneur de Fervaques avait la charge matérielle de la première portion, le seigneur de Rupierre, la charge de la deuxième portion. Cependant, les deux prêtres officiaient dans la même église, une semaine l’un, une semaine l’autre. D’où la présence insolite de deux presbytères datant du XVIIIe siècle, à proximité de l’église.

En 1761, le seigneur de Rupierre-en-Biéville, patron de la seconde portion avait fait reconstruire un presbytère de style français et d’ordonnance élégante. La comparaison entre ce beau manoir presbytéral Louis XV et le pauvre presbytère de la première portion était pénible et peu flatteuse pour le seigneur patron de la première portion, Etienne-Michel Leduc, seigneur du Mesnil-sous-Lillebonne, en Seine-Maritime, mais résidant à Paris.  Ces arguments poussèrent celui-ci à entreprendre la construction d’un nouveau presbytère au cours de l’année 1782. Pour l’ordonnance, il s’inspira de la façade du presbytère voisin. Mais le propriétaire de la cure, qui n’avait pas les moyens du Seigneur de Rupierre, fit disposer un étage à pans de bois au-dessus de rez-de-chaussée en moellons calcaires (il faut savoir que les constructions en colombage étaient beaucoup plus économiques que les constructions en dur ).

(Extrait du livret publié par M. François de Gaalon, intitulé  Le patrimoine de Biéville- Quétiéville.

5 – L’intérieur 

La nef  est précédée d’un narthex avec une tribune supportée par deux piliers et surmontée d’un clocher. Le confessionnal et la chaire à prêcher datent du XVIIIe siècle. L’arc de gloire comporte un Christ du XVIIe siècle. La voûte est en merrain.

Le maître-autel en bois sculpté, peint et doré, avec son retable est la pièce maîtresse de l’église Saint Germain. La récente restauration en a retiré les couches de peinture marron, à la mode au XIXe siècle, et a restitué les ors d’origine.  Il existe une description complète réalisée lors de l’inventaire de 2012 (fait par l’association Patrimoine cultuel et art sacré en Calvados). En voici des extraits :

Le maître-autel

« Autel : tombeau galbé peint en faux marbre noir. Monogramme de Jésus, IHS, le H surmonté d’une croix (jésuite)

Retable : à ailes. 2 pilastres à chapiteau composite, cannelés et rudentés, soutenant un entablement en plein cintre. Pots à feux au-dessus des pilastres.

Le panneau central du retable :

 Annonciation.Huile sur toile.Situé en partie centrale du retable du maître-autel.Cadre en plein cintre, doré, mouluré, orné en clé d’une longue feuille d’acanthe flanquée de chutes de petites fleurs.Sur la gauche de la toile, agenouillée à son pupitre placé sous un baldaquin rouge, la Vierge ramène sa main gauche sur sa poitrine en signe d’acceptation du message de Gabriel flottant sur les nuées face à elle. Ce dernier tient dans sa main gauche une tige de lys et point la colombe du Saint Esprit de sa main droite. La colombe écarte les nuées et se présente en gloire accompagnée de 3 angelots. »

Classement : Maitre-autel et retable classés MH en 1980

Tabernacles des autels latéraux classés ISMH en 2007

Tabernacle de l’autel latéral nord

6 – La vie locale, l’activité religieuse, les animations

Vie paroissiale et sensibilisation : Une messe annuelle, des baptêmes, mariages et enterrements sont assurés occasionnellement. Il n’y a plus de fête paroissiale.

Cependant, la commune a activement contribué, aux côtés de l’Association saint Germain, à la restauration de l’église, rendue nécessaire par les dégâts de la tempête de 1999.

Charitons : non

Evènements : concert annuel, organisé par l’Association saint Germain

Animations, manifestations à créer avec d’autres association similaires en Pays d’Auge : appartenance à des circuits de randonnée (à pied, à vélo et en voiture) et de valorisation du patrimoine matériel et immatériel.

7 – Entretien et travaux, sauvegarde 

Travaux d’entretien usuels : à l’intérieur, assurer la propreté de l’église, et à l’extérieur, entretenir les gouttières, ainsi que les allées et les grilles du cimetière

Gros travaux : à l’extérieur, consolider le bord de l’allée longeant le cimetière côté Nord Est.

Sauvegarde : prévoir la mise en valeur des vêtements liturgiques rangés dans la sacristie. Revoir l’étanchéité des vitraux

Gros travaux : non

Accessibilité : oui, sur l’ensemble du site. La tribune a été restaurée et elle est accessible au public.

8 – Association, objet et réalisations

Association saint Germain

Créée en 2004  et présidée, de 2004 à 2013 par M. François de Gaalon. En 2013, élection de Mme Mariette Meunier, actuelle  présidente de l’association.

Contact : 06 22 74 30 95

En 2016, de nouveaux statut englobent dans l’objet de l’association les deux autres édifices religieux de la commune de Biéville Quétiéville : l’église saint Martin de Quétiéville et l’église saint Pierre de Mirbel.

Objet

– aider à la protection et à l’embellissement des églises Saint Germain de Biéville, Saint Martin de Quétiéville et Saint Pierre de Mirbel, ainsi que leur environnement immédiat, par tous moyens légaux pouvant promouvoir ses objectifs, par exemple demandes de subventions auprès de tout organisme ou institution .

– organiser toute manifestation pouvant apporter des soutiens supplémentaires.

– entreprendre toute action à but culturel et patrimonial.

– soutenir des manifestations initiées par la Commune de Biéville-Quétiéville.

Réalisations

L’association a sauvé l’église de l’effondrement après la tempête de 1999.

A partir de 2004, méthodiquement et année après année, le gros œuvre a été repris, le toit et le clocher réparés, l’intérieur totalement restauré, le retable rendu à sa splendeur baroque initiale.

Après cette première vague de travaux et restaurations, l’association a restauré la bannière, réhabilité la tribune, commandé à un ébéniste un autel mobile (pour ne pas cacher le retable).

La bannière de saint Germain

Pour en savoir plus…

La société historique de Lisieux

Vie de saint Germain l’auxerrois

Saint Germain l’écossais , l’autre saint Germain

L’Amicale a créé en 2017 son premier circuit, comprenant l’église Saint-Germain-de-Biéville, inaugurant ainsi la longue série des « chemins des églises ouvertes » : Tous les 3e jeudis du mois, un circuit de quelques églises est proposé à tous les amoureux des petites églises et des paysages augerons. Renseignements sur le blog.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close